Le web est ma passion, son développement mon métier. A travers ce blog, je partage mon regard de jeune entrepreneur sur les nouvelles technologies.

Lectures recommandées
Derniers articles
Rechercher

Le référencement Internet a un bel avenir !

Cet après-midi, j’ai discuté avec un ancêtre du référencement, Jean-Marc de son prénom. Autant dire qu’il était déjà dans le bain alors que les jeunes de la Silicon Valley n’avaient pas encore toutes leurs dents. Même le vieux Yahoo! n’était pané (Ahah :-) ).

Les moteurs de recherche n’existant pas à l’époque, on ne pouvait pas vraiment parler de techniques SEO. Pourtant, les anecdotes qu’il a pu me raconter me rappellent ce que l’ont peut vivre actuellement sur le web. Le problème et la technique ont juste évolué, suivi le fil de l’eau.

Son métier ? Positionner correctement ses clients, pour mettre en avant leur enseigne, leur numéro de téléphone ou leur carte de visite, sur des annuaires ou journaux. Je vois vos petites têtes bouillonner, même Mamie Germaine l’a compris, le parallèle est là. Ce n’était pas des liens à faire grimper dans un moteur de recherche, mais des numéros ou des adresses à placer en bonne position sur un bout de papier.

Me disait-il, à l’époque, il n’y avait pas toutes les règles qu’il existe maintenant. C’était une vraie jungle : « On se battait pour placer un nom en bonne position, sans être assuré qu’il y serait toujours le lendemain ». Un peu comme maintenant, avec les techniques toujours plus sophistiquées pour être apprécié du dieu Google, non ? A ceci près que, de nos jours, on peut le faire le cul posé sur notre chaise. Moins fatiguant.

Le plus drôle, c’était la nature des clients. Les places les plus chers ? Celles correspondant au domaine des jeux d’argent ou du marché pour adulte. Un peu comme aujourd’hui sur le web non, ces mots-clés sont de loin les plus compétitifs. Si vous souhaitez être Number One sur la requête Poker, il va falloir y mettre le prix. Et veiller aux loups qui feront tout pour vous dépasser.

Et c’était d’autant plus vrai que les places étaient limitées. Très peu de supports, majoritairement orientés tout public, acceptaient de publier des annonces vers de tels clients. D’un autre coté, c’est normal, les machines à sous virtuelles et casinos en ligne s’adressent en priorité aux personnes adultes, et un minimum expérimentées.

Du coup, le parallèle est fait, et par abus de langage, on peut conclure que le référencement a toujours existé. Depuis la nuit des temps. Pour quelle raison disparaitrait-il demain ? Pensez-vous réellement que le petit doigt de Google peut y changer quelque chose ? Alors, oui, les résultats sont maintenant triés en fonction des préférences de l’utilisateur. Oui, Google tient maintenant compte de la vitesse de chargement des pages. Oui, il y a plusieurs années, ils ont arrêté d’accorder autant d’importance aux balises méta. Et oui, le métier évolue et va continuer à évoluer.

Amis référenceurs, vous ne pensiez tout de même pas que vous alliez rester les bras croisés, les fesses tranquillement posées sur votre chaise rembourrée, à appliquer sans cesse les mêmes méthodes ? Au contraire, si les choses n’évoluaient pas, vous n’auriez aucune chance de devancer vos concurrents. Et c’est bien pour cette raison que vous êtes, individuellement, les meilleurs ! Être à la pointe, être toujours au top. Et, du coup, c’est ce qui vous permet aussi de vous démarquer des pseudos-référenceurs en carton, improvisés comme tels la veille d’un réveillon ;-)

Je ne peux conclure ce billet sans présenter une série de liens sur le sujet, que j’ai trouvé particulièrement intéressants. Ne vous contentez pas de lire l’article, attardez-vous aussi sur les commentaires, les questions et remarques y sont souvent enrichissantes :

Il y a bien sûr d’autres liens intéressants, j’ai été obligé de faire une sélection. Mais n’hésitez pas à en présenter dans les commentaires.

Cet article a été écrit en collaboration avec CasinoTop10 France.

Tags : , .

Pingbacks

Les liens de la semaine #6 - Apwn.fr [w] dit :

[...] Ilonet : Le référencement Internet a un bel avenir [...]

Vous parlez de cet article sur votre blog ? Faites un trackback.

12 commentaires

Jerome dit :

Et mon petit doigt me dit que, dans quelques années, le référencement passera avant tout par le mobile. Les principes seront peut être les mêmes qu’actuellement, mais il y aura une difficulté en plus : la géolocalisation.

Matthieu - Blog Business / Webmarketing / Management [w] dit :

Excellent article. Effectivement, le positionnement de demain se fera peut-être sur le mobile… Quoi qu’il en soit, « être là ou les clients sont » restera toujours d’actualité, quelque soit l’époque!

Merci également pour la citation de mon article. ;-)

Keeg [w] dit :

Tiens, c’est marrant, j’ai l’impression que l’image du milieu vient de chez moi (enfin, de flickr puis retouche couleur assez violente si je me souviens bien).

Sinon billet assez intéressant qui montre simplement que la veille SEO est absolue.

Julien Guyomard [w] dit :

@Jerome, @Matthieu : Oui, naturellement, avec l’émergence des iPhones et autres Smartphones, se positionner correctement sur le web mobile va devenir un enjeu de plus en plus important

@keeg : Oups, c’est possible. Par contre, il me semble l’avoir trouvé sur Flickr, avec le filtre CC (vu que je trouve 99% de mes images comme ça). Ca te dérange ?

Julien Guyomard [w] dit :

@Jerome : D’ailleurs, autre chose. Tu dis que la géolocalisation va apporter une difficulté en plus. Ne penses-tu pas, justement, que ça sera le contraire ?

Sur Internet, par exemple, il est beaucoup plus simple de se positionner sur une requête « France » que sur une requête « Web ». Tout simplement parce qu’il y moins de concurrents. N’est-ce-pas la même chose avec la géolocalisation mobile ?

Mohammed ALAMI [w] dit :

Merci de citer mon article sur l’histoire du référencement et je ne manquerai pas de mettre la main à la pâte en disant simplement que père Google nous lance un sacré défi : la géolocalisation mais que ses clients paient sur Google local center, le référencement mais que les clients se battent pour les ads et spécialement avec son innovation PPC (voir http://goo.gl/c8VT) et puis le google froogle qui se veut le listing des e-commerçants …à suivre.

Julien Guyomard [w] dit :

@Mohammed ALAMI : Google nous lance un sacré défi ? Je dirais plutôt qu’il a réussi un joli pari. Celui de devenir incontournable, au point de pouvoir pousser ces entreprises et établissement à payer pour avoir leur place sur ses pages.

Keeg [w] dit :

@Ah non, ça me dérange pas du tout, encore heureux, que ce soit celle de flick ou celle modifiée^^.

Pour la géolocalisation, je pense que ce sera ni plus facile ni plus compliqué. Ce sera juste un peu plus de travail de vérification. Tout dépend comment on bosse, mais personnellement, je positionne sur « garagiste bordeaux » et non « garagiste » (comme tout le monde j’espère). Alors géolocalisation ou pas…

Jerome dit :

Plus simple de se positionner sur une requête France que Web en effet. Mais France, c’est très large, ca concerne tout le pays ; ça correspond donc à un maximum de société.

Par contre, se positionner sur toute la France, alors que la géolocalisation te situe à Paris (ou pire, dans un village paumé) n’est pas forcément au top. Surtout si ton produit concerne l’ensemble de la France, ou l’ensemble d’une région. Bref, s’il n’est pas uniquement limité à la zone géolocalisée…

Après, je suis d’accord avec Keeg. Actuellement, on se positionne sur des mots clés géolocalisés. A la différence qu’on peut choisir cette localisation (tu peux choisir de te positionner sur « fleuriste Paris » ou « fleuriste région parisienne »). Avec la géolocalisation mobile, je ne suis pas sûr qu’on ait ce genre de possibilité. Au mieux, on pourra choisir notre ville, ou notre localisation, mais pas faire varier sa « taille » comme actuellement sur le web (quartier ? ville ? département ? région…).

Louna dit :

@Jerome : Il va bientôt y avoir des domaines .paris, par exemple. Donc même niveau Web, la géolocalisation va rapidement se resserrer.

Simon [w] dit :

Si on raisonne en terme de pages web et non de sites, la localisation fine en ultralocal c’est nettement plus facile. Des meilleures positions pour un volume de trafic moindre.

Laisser un commentaire

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>